CER Montauban

Depuis le 1 Novembre 2014, la conduite accompagnée est désormais accessible dès l'âge de 15 ans, l'examen de code a une validité de 5 ans contre 3 auparavant, et il est possible de passer l'examen pratique dès 17 ans et demi.

 

Les effets bénéfiques de la conduite accompagnée

1) Des gains de sinistralité pour les cursus de conduite accompagnée.

Les jeunes issus de l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) ont notablement moins d’accidents que les jeunes issus de la formation traditionnelle. En effet, on constate 27% de sinistres matériels en moins chez les 18-19 ans et 25% en moins chez les 20-21 ans la première année du permis.

2) Un meilleur taux de réussite pour l’AAC

De meilleurs taux de réussite, des chiffres qui ne trompent pas :

  • En 2010 : 57.28% de taux réussite pour la filière traditionnelle contre 70.7% pour la conduite accompagnée.
  • En 2011 : 57.55% contre 71.5%

3) Un permis moins coûteux

La moyenne nationale est aux environs de 35 heures pour la filière traditionnelle alors que ce nombre diminue pour l’AAC. Une étude démontre un différentiel d’environ 500€ entre les deux cursus.

Un dispositif en perte de vitesse

Depuis 2008, le nombre d’élèves qui choisissent la conduite accompagnée ne cesse de diminuer. 27,9% en 2008 – 27,2% en 2009 – 26.8% en 2010 – 24,8% en 2011. Il est à noter qu’il n’y a pas eu de campagne de communication sur l’AAC depuis 2010.

La conduite accompagnée dès 15 ans pour optimiser la formation

Avancer d’un an l’accès à la conduite accompagnée offre aux élèves et aux accompagnateurs davantage de temps pour organiser les séquences de conduite et réaliser les 3 000 kilomètres à parcourir.

Le permis dès 17½ ans pour récompenser d’avoir choisi la conduite accompagnée

Les élèves choisissant la formule de la conduite accompagnée pourront passer le permis plus tôt, afin de pouvoir conduire le premier jour de leur majorité. L’objectif du gouvernement, comme nous l’indique le ministre de l’intérieur, est de porter à 50% le nombre de jeunes bénéficiant de la conduite accompagnée.
La conduite accompagnée bénéficiait déjà de l’avantage d’une période probatoire plus courte. 2 ans plutôt que 3 pour la filière classique.