CER Montauban

AAC Apprentissage Anticipé de la Conduite


   Durée : Un an minimum


Depuis le 1er novembre 2014 la conduite accompagnée est accessible dès 15 ans.

Elle offre l'avantage de pouvoir passer l'examen du permis de conduire dès 17 ans. Le candidat pourra ainsi conduire seul le premier jour de sa majorité.

Les objectifs de la formation

L'apprentissage anticipé de la conduite permet :

  • de réduire la période probatoire du permis à 2 ans au lieu de 3 (les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre deux ans sans infraction avant d’en obtenir 12) ;
  • de commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite) dès 15 ans ;
  • d’acquérir de l’expérience de conduite ; 
  • de passer l’épreuve du permis de conduire à 17 ans
  • d’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire ;
  • souvent d’obtenir un tarif préférentiel sur son assurance « jeune conducteur ».
     

Programme de la formation

Durée de la formation :

Elle se déroule sur une durée minimum d’un an avec un parcours de 3000 km minimum :

  • formation initiale : formation théorique + formation pratique (20 heures minimum)
  • un rendez-vous pédagogique préalable de 2 heures minimum avec l’accompagnateur
  • 1er rendez-vous pédagogique avec un parcours d’environ 1000 km
  • 2ème rendez-pédagogique au terme des 3000 km parcourus

 

Programme :

1)  Une évaluation de départ afin de déterminer le nombre d’heures moyen et le coût de la formation.

2) Une formation théorique : préparation à l’épreuve théorique générale (ETG) par des cours de code sur les thèmes de la signalisation, intersections et priorités, règles de circulation, autoroutes et routes à accès réglementé, tunnels routiers et autoroutiers, croisements – dépassements, arrêts-stationnement visibilité-éclairage, conduite pratique, éco-conduite et véhicule, usagers vulnérables/partage de l’espace public et prise de conscience des risques et sanction-formation.

3) Une formation pratique :

  • Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul
  • Appréhender la route et circuler dans des conditions normales
  • Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers.
  • Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

  Pré-requis

  • Avoir minimum 15 ans

  Résultats attendus

  • Permis de conduire de la catégorie B

Encadrement

  • Enseignant de la conduite et de la sécurité routière diplômé et titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.
  • L'accompagnateur doit : être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption ; avoir obtenu l'accord de son assureur ; être mentionné dans le contrat signé avec l'école de conduite. Il est possible d'avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

Méthodes & moyens pédagogiques

  • Méthodes actives adaptées à la formation des adultes.
  • Alternance de théorie et de pratique
  • Salles de cours équipées de moyens multimédia.
  • Véhicules adaptés à l’enseignement.
  • Fiche de suivi et livret d’apprentissage.
  • Fourniture de supports pédagogiques spécifiques

Évaluation de la formation & conditions de réussite

  • Un livret d’apprentissage est utilisé pour suivre l’acquisition ou l’amélioration des compétences en formation
  • Un questionnaire est utilisé pour mesurer la satisfaction globale des stagiaires sur l’organisation, les qualités pédagogiques du formateur, les méthodes et supports utilisés…
  • Conditions de réussite : satisfaire un examen blanc

Sanction de la formation

Examen et validation par l’Inspecteur du Permis de Conduire et de la Sécurité Routière.

Depuis le 1 Novembre 2014, la conduite accompagnée est désormais accessible dès l'âge de 15 ans, l'examen de code a une validité de 5 ans contre 3 auparavant, et il est possible de passer l'examen pratique dès 17 ans et demi.

 

Les effets bénéfiques de la conduite accompagnée

1) Des gains de sinistralité pour les cursus de conduite accompagnée.

Les jeunes issus de l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) ont notablement moins d’accidents que les jeunes issus de la formation traditionnelle. En effet, on constate 27% de sinistres matériels en moins chez les 18-19 ans et 25% en moins chez les 20-21 ans la première année du permis.

2) Un meilleur taux de réussite pour l’AAC

De meilleurs taux de réussite, des chiffres qui ne trompent pas :

  • En 2010 : 57.28% de taux réussite pour la filière traditionnelle contre 70.7% pour la conduite accompagnée.
  • En 2011 : 57.55% contre 71.5%

3) Un permis moins coûteux

La moyenne nationale est aux environs de 35 heures pour la filière traditionnelle alors que ce nombre diminue pour l’AAC. Une étude démontre un différentiel d’environ 500€ entre les deux cursus.

Un dispositif en perte de vitesse

Depuis 2008, le nombre d’élèves qui choisissent la conduite accompagnée ne cesse de diminuer. 27,9% en 2008 – 27,2% en 2009 – 26.8% en 2010 – 24,8% en 2011. Il est à noter qu’il n’y a pas eu de campagne de communication sur l’AAC depuis 2010.

La conduite accompagnée dès 15 ans pour optimiser la formation

Avancer d’un an l’accès à la conduite accompagnée offre aux élèves et aux accompagnateurs davantage de temps pour organiser les séquences de conduite et réaliser les 3 000 kilomètres à parcourir.

Le permis dès 17½ ans pour récompenser d’avoir choisi la conduite accompagnée

Les élèves choisissant la formule de la conduite accompagnée pourront passer le permis plus tôt, afin de pouvoir conduire le premier jour de leur majorité. L’objectif du gouvernement, comme nous l’indique le ministre de l’intérieur, est de porter à 50% le nombre de jeunes bénéficiant de la conduite accompagnée.
La conduite accompagnée bénéficiait déjà de l’avantage d’une période probatoire plus courte. 2 ans plutôt que 3 pour la filière classique.